Arrêtez d’essayer de faire les choses !

Dans ma vie, j’ai essayé de faire beaucoup de choses. Et puis un jour j’ai décidé d’arrêter d’essayer. Non, je n’ai pas abandonné. J’ai simplement rayé le verbe « essayer » de mon vocabulaire.

Mais pourquoi ?

La réponse est simple : quand je me suis dis que j’allais essayer quelque chose, le résultat demeurait toujours le même : j’échouais. Oui il n’y avait rien à faire. Quand j’essayé de faire quelque chose, j’échouais tout le temps.

Du coup, comme j’en avais un peu marre de me planter à chaque fois, j’ai pris la décision d’arrêter d’essayer et je me suis mis à faire. Et vous aussi, arrêtez d’essayer de faire les choses !

Non, contrairement à ce que vous pouvez croire, essayer de faire quelque chose n’est pas une preuve de courage, d’investissement ou d’engagement. En fait, ce n’est surtout pas un acte d’engagement.

Quand vous vous dîtes que vous allez essayer de faire quelque chose, vous vous mettez des bâtons dans les roues sans même avoir commencé. Essayer, c’est augmenter en flèche la possibilité d’échouer.

Quand vous voulez essayer de faire quelque chose, vous partez avec un sacré handicap. Vous partez en position perdante. Le verbe « essayer » est toxique.

« Je vais essayer de faire du sport », « je vais essayer de m’investir plus », « je vais essayer d’être plus gentil », « je vais essayer de monter une entreprise »…

Essayer de faire quelque chose, c’est refuser de s’engager. Essayer de faire quelque chose, c’est se cacher derrière des excuses, c’est refuser de prendre ses responsabilités, c’est refuser d’avoir l’esprit dirigé à 100% en direction de la victoire.

Essayer est de l’auto-sabotage.

Personnellement, depuis que je n’essaie plus mais que je fais les choses, je me sens beaucoup mieux, j’ai bien plus confiance en moi et mes performances sont nettement meilleures

Bien-sûr, cette mentalité ne me permet pas de tout réaliser. Des échecs j’en ai encore et j’en aurai toujours. Mais au moins, je peux dire que c’est mon choix, que je suis responsable et que mes échecs m’appartiennent pleinement. Et cela fait une grande différence. Je reste le capitaine et je peux donc agir en conséquence.

C’est soit nous faisons les choses, et nous nous engageons à 100%, soit nous ne les faisons pas. Mais par pitié, arrêtez d’essayer de faire les choses ! Faites les tout simplement. La réussite ne laisse pas de place à la modération.

Faites de votre mieux mais faites le.

Leave A Response

* Denotes Required Field