La lutte pour la dominance

La lutte pour la dominance

La lutte pour la dominance est l’un des principaux facteurs générant du stress dans notre société. Le culte de la dominance est solidement ancrée dans notre culture occidentale. Si l’un doit gagner, l’autre doit nécessairement perdre. c’est ce qu’on appelle les jeux à sommes nulles.

La lutte pour la dominance se retrouve dans tous les secteurs de notre vie quotidienne : le travail, la famille, les relations sociales etc. L’objectif que nous recherchons inconsciemment, est notre élévation sur l’échelle de dominance perçue.

Nous considérons notre prochain comme un ennemi. Si nous ne pouvons pas contrôler notre prochain pour satisfaire nos volontés, celui-ci devient donc un sérieux danger.

En effet, soit l’individu est un prédateur cherchant à nous enlever une satisfaction que nous possédons déjà (un poste, de l’argent, une femme/un homme, un bien etc.), soit cet individu est un obstacle nous empêchant d’accroître notre niveau de satisfaction et de dominance.

C’est ainsi qu’Il faut se battre. La vie est un combat, c’est un jungle où chacun joue pour soi. C’est marche ou crève, seuls les plus fort survivent.

Ce genre de discours, nous l’entendons pour la majorité d’entre nous dès notre plus jeune âge. De plus, on nous répète de faire très attention aux étrangers, aux gens que nous ne connaissons pas. Ils représentent certainement une menace.

Et c’est ainsi que nous combattons encore et toujours. Nous nous battons sur la route, dans les files d’attentes des supermarchés, pour une bonne place dans le métro, contre nos collègues de travail, contre notre partenaire de vie ou contre le monde entier.

Nous nous battons pour avoir raison, pour ne pas chuter ou pour grimper toujours plus haut sur une échelle de dominance capricieuse et quasiment illusoire. Nous nous battons pour satisfaire le diable : notre égo.

C’est pour cela que la lutte pour la dominance entraîne une grande dose de stress et des inhibitions plus au moins coriaces chez les individus. Mais alors, quelles sont les solutions pour passer au dessus de la lutte pour la dominance, et de ses conséquences ?

Un premier élément pouvant significativement améliorer les relations que l’on entretient avec soi et les autres : les jeux à sommes non nulles.

Leave A Response

* Denotes Required Field