La règle des 3 V : 3 règles d’or pour manger sainement

la règles des 3 v

Cet article est un article invité rédigé par Rachida Nachat-Kappes, Consultante R&D et créatrice du blog Santez vous bien.

Voici la règle des 3 V expliquée de façon simple et efficace :

1/ Premier « V » pour VÉGÉTAL : Consommer plus de végétaux et moins de produits animaux

Les français font partie des plus gros consommateurs de produits animaux au monde, les premiers étant devinez qui….. les américains !!!

Et oui, nous sommes des « viandards ».

Or en 2015, l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) a classé la charcuterie comme cancérogène et la viande rouge comme probablement cancérogène.

NO PANIC ! Pas besoin de devenir végétarien et de complètement supprimer les produits animaux de notre alimentation. Il suffit de revoir les quantités que nous consommons.

Chaque jour, 25 à 30% de nos apports caloriques sont apportés sous forme de produits animaux.

Idéalement, d’après les conseils apportés par le Dr Anthony Fardet (chercheur en Nutrition préventive et holistique) dans son livre « Halte aux aliments transformés ! Mangeons Vrai. », il faudrait diviser par deux notre consommation de viande, poisson, œufs, produits laitiers.

Il faut donc privilégier les produits végétaux qui devraient atteindre 85% minimum de nos apports caloriques dans notre alimentation.

En résumé : consommer beaucoup plus de végétaux et beaucoup moins de produits animaux, en essayant de respecter un ratio 85/15 (85% de produits végétaux / 15% de produits animaux).

C’est la viande qui doit accompagner les légumes et non pas le contraire.

2/ Deuxième « V » pour VIVANT : Consommer moins de produits ultra-transformés

L’homme a toujours mangé des produits bruts peu ou pas transformés : une alimentation saine et vivante.

Or depuis les années 80, nos rayons de supermarchés sont envahis par une nouvelle catégorie d’aliments complètement modifiés par l’homme. On parle aussi de produits ultra-transformés qui ont plusieurs caractéristiques :

  • Ils ont une longue liste d’ingrédients et contiennent plusieurs additifs
  • On ne reconnait pas les aliments d’origines qui ont servi à les fabriquer
  • Ils ont de beaux emballages souvent très attractifs
  • Ils sont souvent très riches en sucre ce qui les rend addictifs
  • Ils ne sont pas satiétogènes, c’est-à-dire qu’ils ne sont pas nourrissants
  • De manière générale, ils sont très pauvres au niveau nutritionnelIl faut en consommer le moins possible, car en trop grand quantité dans notre alimentation, ils augmentent le risque de développer des maladies, comme l’obésité, le diabète de type 2, les maladies cardiovasculaires.

Il est donc recommandé de consommer en majorité des aliments bruts ou vivants, comme des fruits et légumes.

Pour profiter au maximum des phytonutriments mais aussi des vitamines qu’ils contiennent, il faut éviter les cuissons trop longues.

Chauffer trop fort et trop longtemps un aliment, va en effet lui faire perdre ses qualités nutritionnelles.

Pensez à consommer des produits frais crus ou très peu cuits, comme à la vapeur douce.

3/ Troisième « V » pour VARIÉ : Abuser de la biodiversité alimentaire

La variété prime sur la quantité.

Chaque aliments, de préférence végétal et vivant, nous apportent une catégorie de nutriments particuliers et bénéfiques à notre santé grâce à leurs propriétés. On parle aussi de composés bioactifs.

Certains aliments, grâce aux composés qu’ils contiennent, sont surtout anti-oxydants, d’autres anti-cancérogènes, d’autres anti-inflammatoires, d’autres protègent nos neurones, d’autres notre foie, d’autres encore sont identifiés comme protégeant contre le diabète… et j’en passe.

Pour profiter au maximum de ces différents bienfaits, il est donc utile de manger varié, mais bien sûr en respectant les deux règles précédentes, c’est-à-dire manger surtout des produits végétaux et peu transformés.

Manger varié nous protège également des carences.

Rachida Nachat-Kappes, Consultante R&D et créatrice du blog Santez vous bien.

Références : Halte aux aliments ultra transformés ! Mangeons vrai. Dr Anthony Fardet. Thierry Souccar Editions

Leave A Response

* Denotes Required Field