La règle des 5 minutes pour toujours faire un pas en avant

La règle des 5 minutes

« Si vous vous rendez tous les jours auprès d’un très grand arbre, et que vous lui donnez cinq coups de hache bien affûtée, tôt ou tard, peu importe la taille de l’arbre, vous finirez par l’abattre. »

(Ron Scolastico)

La règle des 5 minutes est complètement dans le même état d’esprit que le Kaïzen : viser une petite amélioration quotidienne. En gros, le but est de faire quelque chose (prendre une nouvelle habitude, faire une tâche qui nous déplaît etc.) pendant 5 minutes.

5 minutes, c’est déjà mieux que rien.

Pour ma part, je trouve que la règle des 5 minutes est un formidable outil anti-procrastination.

Imaginez : vous devez absolument effectuer une tâche que vous ne voulez pas faire. Disons que vous avez la flemme de ranger votre chambre (ah, les bons souvenirs d’enfance !).

Quand vous regardez le chantier qui vous attend, vous sentez déjà la souffrance s’emparer de vous. Vous imaginez toutes les heures de galère que vous allez devoir subir. Comme vous savez que vous n’allez pas obtenir un résultat immédiat (et que vous n’avez pas la moindre envie de ranger votre chambre !), vous n’allez rien faire.

Et si on faisait les choses en douceur ?

Au lieu de vous dire « Allez ok, aujourd’hui je passe ma journée à ranger la maison, à travailler sur ce dossier etc. », vous allez vous mettre à la tâche durant 5 minutes. Pas une seconde de plus.

Que va t-il se passer pour vous, si vous adoptez cette règle ?

Et bien il va se passer trois choses : la première, est que vous serez plus motivé. La seconde, est que vous allez avancer sur votre tâche. Et la dernière, est que vous êtes susceptible d’aller bien au dessus des 5 minutes réglementaires.

Et oui, il est là le miracle de la règle des 5 minutes !

Dans le pire des cas, vous aurez travaillé pendant 5 minutes sur votre tâche. Ce qui nous fait à la fin de la semaine, 35 minutes de travail. A la fin du mois, nous arrivons à 140 minutes. A la fin de l’année, le total s’élève à 1825 minutes, soit 30 heures ! (bon je pense que d’ici là, vous aurez terminé de ranger votre chambre…).

Dans le meilleur des cas (et il est très probable), vous allez largement dépasser les 5 minutes, et faire une très grande avancée sur votre tâche (vous allez même peut-être la terminer en fin de compte).

Il faut effectivement bien garder à l’esprit, que le plus dur, c’est de se jeter à l’eau. Une fois qu’on est dedans, il ne reste plus qu’à nager. En général, 5 minutes correspond à la durée de votre échauffement.

Comment mettre concrètement la règle des 5 minutes en place ?

Et bien c’est très simple : choisissez votre tâche, mettez votre minuteur sur 5 minutes, et effectuez votre tâche jusqu’à entendre la sonnerie. Faites la à fond  Ne vous arrêtez pas avant les 5 minutes réglementaires.

Maintenant c’est à vous de jouer, avalez votre crapaud : vous faites votre tâche pendant 5 minutes. Si au bout des 5 minutes vous ne souhaitez pas continuer, et bien arrêtez. Si vous vous sentez capable d’aller plus loin, continuez.

Dans tous les deux cas bravo à vous : vous venez de faire un pas en avant !

Leave A Response

* Denotes Required Field