Pourquoi l’atteinte de vos objectifs ne vous rendra pas plus heureux ?

C’est un fait : l’atteinte de vos objectifs ne vous rendra pas plus heureux…

C’est l’historie d’un jeune homme, qui a l’âge de seize ans se fixe son premier gros objectif : transformer son corps. Un peu plus d’un an plus tard, un matin comme tous les autres, le jeune homme va prendre sa douche.

Mais ce matin n’était finalement pas un matin comme les autres. Le jeune homme eu un petit électrochoc en découvrant son physique dans le miroir « Mais depuis quand je suis comme ça ? » s’interrogea t-il.

Un instant plus tard il prit la balance, posa un à un ses pieds dessus et attendit pendant un bref instant le verdict : 80 kg. Ce jeune homme qui pesait il y a un peu plus d’un an environ 59 kg, en faisait désormais 80.

C’est super pensez-vous certainement. En fait, c’était triste. Le jeune homme avait vraiment travaillé très dur pour atteindre son but. Il se disait que lorsque son objectif serait atteint, alors il se sentirait plus heureux.

Et bien en fait non, rien n’avait vraiment changé. C’est comme s’il s’était réveillé un matin avec son nouveau corps. A force d’être totalement obsédé par son objectif et de vouloir l’atteindre le plus rapidement possible, il n’avait pas prit le temps d’apprécier tout le chemin parcouru.

Et ce jeune homme répéta cette même erreur quelques années plus tard où il se fixa son deuxième objectif ambitieux : grimper les échelons de son entreprise et devenir manager. Et bien vous savez quoi ? Deux ans après il était devenu manager.

Il était tellement heureux d’avoir atteint cet objectif, qui lui avait promis monde et merveille, qu’il décida de quitter son poste seulement deux jours après. C’est comme si ce jeune homme avait été propulsé du jour au lendemain du point A au point B.

Mais où était passé le plus important bon sang ? Qu’est-ce qu’il restait de tout le voyage parcouru ? Vous l’avez bien-sûr deviné, le jeune homme en question c’est moi.

Il faut bien comprendre que ce n’est pas la réalisation de votre objectif en luimême qui va vous combler. C’est plutôt le processus, le voyage parcouru.

Votre objectif global, est la somme de petits objectifs que vous avez obligatoirement dû réaliser afin d’atteindre ce dernier. Les petites tâches, les petites victoires que vous accumulez jour après jour, sont en quelque sorte la concrétisation de votre grand objectif.

En effet, expliquons cela un peu plus en détail :

Votre grand objectif ne peut pas se réaliser d’un seul coup. Il se compose de sous-objectifs, des étapes par lesquelles vous devrez nécessairement passer. Il faut donc savourer un maximum le voyage, et fêter dignement toutes les victoires, car oui, rappelez-vous bien qu’il n’y a pas de petites victoires.

Ayez effectivement toujours en tête votre objectif global et atteignez-le. Evitez aussi ce genre de conseil complètement bidon qui vous dit de ne surtout pas atteindre vos objectifs. C’est complètement ridicule. Autant ne rien faire alors.

L’atteinte de vos objectifs ne vous rendra pas plus heureux si vous oubliez le chemin. L’atteinte de vos objectifs ne vous rendra pas plus heureux si vous ne faîtes pas en sorte de le concrétiser tous les jours.

Alors s’il vous plaît, profitez au maximum du voyage et du processus de concrétisation. Le vrai plaisir est plus intense ici, et non à l’arrivée. C’est bel est bien le voyage qui nous apporte le bonheur, et non pas la destination.

Leave A Response

* Denotes Required Field