Le développement impersonnel

développement personnel

Alors, d’après les experts je dois : lire au moins un livre par semaine, me lever à 5 heures du matin, faire du sport, manger beaucoup de légumes, investir beaucoup d’argent dans de la formation en ligne, créer une entreprise, gagner plus d’argent, investir dans l’immobilier, éliminer mes mauvaises habitudes, devenir le meilleur, ne pas regarder la télévision, donner 10% de mes revenus etc.

L’objectif est de devenir une meilleure version de moi-même jour après jour. Il n’y a pas de temps à perdre. Il faut absolument viser un équilibre parfait, rapide et devenir très fort dans tous les domaines : santé, finances, communication, confiance en soi, carrière, relations etc.

Oui, il faut toujours chercher à aller plus loin constamment. Le but ultime est de devenir une machine à succès. Pour arriver à un tel niveau, il n’existe qu’une seule solution : apprendre le développement personnel.

Et voilà toute l’absurdité et l’hypocrisie du développement personnel. Il nous dit d’atteindre le bonheur, le succès, la liberté et l’épanouissement, mais selon des critères sélectionnés par d’autres (connus plus généralement sous le nom”d’experts”).

Du coup, notre quête du bonheur est complètement manipulée et devient impersonnelle. C’est ainsi que le développement personnel m’a rendu malheureux au final.

J’appliquais bêtement ce que me disais les experts. En réalité, je ne cherchais pas à atteindre mon épanouissement selon mes propres critères, mais selon les critères de ces personnes à succès qui semblent être les seules à savoir.

Pourtant, le bonheur est également un domaine qui n’’appartient qu’à nous…

Du coup, comme je n’arrivais pas à appliquer sur le long terme ce que j’apprenais des experts , cela voulait dire que c’était de ma faute. J’étais un fainéant qui ne voulait pas réussir. Mais comment est-il possible de définir ce qu’est le succès, le bonheur, la liberté ou la réussite à une autre personne ?

Le développement personnel est avant tout une affaire personnelle.

6 Comments

  • Quand on découvre le développement personnel on se laisse vite tenter par un idéal auquel on ne correspond pas forcément. Je penses m’être perdu à plusieurs reprise là-dedans. Je voulais devenir une personne qui n’était pas vraiment moi… Mais plus on en apprends, plus on décrouvre à se connaître soi-même et notre propre sens du bonheur comme tu le dis 😉
    Merci pour l’article, à plus Anthony!

    • Anthony Mykytiw

      Reply Reply

      Merci à toi Henri pour ce superbe retour !

  • Edouard

    Reply Reply

    Il faut effectivement savoir faire la part des choses. Ceci dit les livres et séminaires de développement personnel m’ont énormément apportés. Le développement personnel n’est pas là pour définir tes objectifs qui sont trop personnels mais pour t aider à acquérir les comportements qui mènent à la réalisation de tes objectifs.

    • Anthony Mykytiw

      Reply Reply

      Oui, tu as tout à fait raison Edouard. Tout comme toi, le secteur du développement personnel m’a également beaucoup apporté (c’est une discipline que j’encourage). Il faut simplement savoir garder la tête froide par rapport à toutes les possibilités que t’offre ce secteur, et face à son marketing qui est parfois, il faut bien le dire, agressif…

  • Tout à fait d’accord, la machine à développement perso me fait penser a un fast food, on devrait parler d’épanouissement personnel plutôt, merci pour l’article à la prochaine 😉

    • Anthony Mykytiw

      Reply Reply

      Pour ma part, le développement personnel me fait penser plutôt à une doctrine religieuse. Cependant, ton idée de le comparer à un fast-food est également très légitime ! Merci pour ton commentaire et à très bientôt 😉

Leave A Response

* Denotes Required Field